JOUR 29 : APPRENDRE À DIRE NON

Salut tous, c’est maman Catherine qui parle. J’avais envie de vous jaser ce matin du fameux « Non », qu’on a probablement relayé aux oubliettes durant les 29 derniers jours parce qu’on voulait teeeeeellement être plus disponibles pour nos clients.

C’est cool, d’être du côté du oui – more on that demain – mais c’est aussi cool de savoir quand s’arrêter, quand dire non et quand, justement, poser ses belles limites.

Dire « Non », ce n’est pas être bête, être poche, ne pas collaborer ou autres niaiseries. J’ai l’air rough comme ça, mais c’est vrai. Que je n’en vois pas un ou une qui croit que dire « Non », c’est offrir un mauvais service à la clientèle!

30 Jours d'Amour

C’est lorsque vous dites trop oui que le problème s’immisce dans votre quotidien. Parce que dire trop OUI, ce n’est pas vous respecter. C’est comme dans la vie en général : accepter tout, embarquer dans tout, vouloir tout dire, tout faire, tout voir, tout vivre, c’est impossible.

Si on transpose ça à votre boulot : dire oui tout le temps, c’est promettre à votre client que vous ferez TOUT, TOUT LE TEMPS, et TOUJOURS, peu importe ce qui vous arrive.

Apprenez – comme moi, ahahaha – à prioriser. À dresser vos objectifs pour le mois, pour l’année, pour votre carrière en général. Et à chaque nouvelle opportunité, à chaque nouvelle demande, questionnez-vous. Est-ce que ça vous approche un peu plus de votre but? Est-ce que c’est quelque chose de faisable, pour lequel vous agirez en champion(ne) et au bout duquel vous serez fier(ère) de présenter les résultats? Là, c’est le temps de répondre oui partout 😉

Et si c’est le « Non » qui l’emporte? On épure!

Share Button