Parce que c’est souvent l’un ou l’autre le problème. Pas le temps, pas la motivation, pas l’intérêt, pas le goût. Il y a tellement d’autres choses à faire sur le planning, on a tellement de tâches à accomplir, de courriels auxquels répondre, de produits sur lesquels travailler. Quand on se perd dans notre to-do quotidienne, ajouter 2-3 publications sur les réseaux sociaux semble donc bien obsolète, et si en plus on doit se casser la tête pour créer du contenu qui va être aimé des algorithmes ET qui va donner le goût à nos abonnés de le repartager, la motivation peut facilement partir dans un sens comme dans l’autre.

J’avais donc le goût de vous faire un petit speech de motivation aujourd’hui, de vous donner des pistes, des idées, des solutions pour que ça soit un peu moins un hussle de gérer vos plateformes, et qu’en bout de ligne vous vous retrouviez avec une routine bien calée, qui vous sauve autant de temps qu’elle vous empêchera de faire face au syndrome de la page blanche over and over.

Le calendrier éditorial

Parce qu’à la base de tout reste le calendrier éditorial. C’est là où vous pourrez vous assurez qu’une fois par mois, tous vos contenus sont prêts, à être révisés et publiés. Bloquez-vous une avant-midi, ou une heure même, en mode efficacité, et aligner chacune de vos dates importantes, de vos journées fétiches, de vos contenus à partager absolument et de vos idées sur le fly. C’est la meilleure façon de vous sauver du temps aussi rapidement que de vous motiver à avoir un calendrier mis à jour. La job de copier coller le tout sur vos différentes plateformes risque de vous retirer une épine du pied dans la seconde.

La liste d’idées

Parlant d »idées – et de panne d’inspiration, surtout… – mon remède préféré reste et restera toujours de noter (soit sur mon téléphone, soit en screen shot, soit dans un ficher conçu pour ou même directement sur des post-its/ votre cahier de notes préféré) les idées de contenu que vous trouvez intéressantes, qui vous font réagir, que vous avez aimé/commenté. Pensez aussi à regarder autour de vous au bureau, dans vos journées, à travers les questions qu’on vous pose souvent et encore. Tout ce contenu auquel vous avez accès jour après jour est idéal pour stimuler votre muscle créatif et pour vous amener des idées à la tonne. Après, ne suffira que d’aller piger dans la liste. N’hésitez pas à inclure votre team, vos collègues ou vos fournisseurs dans le brainstorm pour avoir une vue d’ensemble!

Les références

Au-delà des idées, n’hésitez pas à faire un tour des réseaux sociaux que vous aimez, des pages et des comptes que vous suivez déjà, des entreprises aux services, produits, offres et/ou clientèle similaires aux vôtres. Sans copier (parce que de toute façon, chaque contenu devrait vous inspirer personnellement et être infusé de votre couleur et de votre saveur!) on ne réinvente pas la roue non plus, et je pense qu’on a tous et toutes à apprendre à aller voir ce qui se fait déjà dans le domaine. Ma règle préférée pour booster mes idées et mon inspiration? Faire complètement à l’inverse de ce que le marché fait actuellement! 😉

Les essais et les erreurs

Rien n’est immuable, et si vous vous lancez dans l’aventure des réseaux sociaux en vous disant que chaque publication doit être parfaite, que chaque contenu doit aller chercher tous vos abonnés, les faire tout autant réagir, on va être bien loin de pouvoir stimuler votre motivation facilement et souvent. Plutôt que de vous mettre une pression monstre, prenez le temps de juste simmer in, de tester des trucs, de prendre le pouls de vos gens. Changez d’heure, changez de ton, changez de jour, variez les visuels, la longueur des posts. Et regardez ce qui vous vient plus naturellement, et ce qui apporte plus d’engagement. L’un et l’autre mis ensembles devraient être d’excellents indicateurs du contenu à continuer de partager!

Le gros fun

Et c’est là où on se perd la plupart du temps. Gérer nos réseaux sociaux devient une corvée, un truc de plus à faire, une question illogique qui ne nous donne pas le goût d’aller plus loin. À la place, je vous conseille de reprendre goût à jaser avec votre communauté. Reprenez la vibe sociale du côté réseaux sociaux, interagissez, créez, discutez. Entre le contenu et le contenant, reste que les gens qui sont en ligne sont vos premières priorités, et qu’ils devraient être au centre de votre stratégie d’avoir du fun, tout court.

Convaincus? Un peu moins perdus? Un peu plus motivés? Dites-moi dans les commentaires avec quelle étape vous allez commencer pour vous (re)lancer dans la merveilleuse aventure des réseaux sociaux!

Share Button