Je vous parle souvent comme si vous étiez seuls contre tous, comme si vous étiez vous et seulement vous en charge de vos réseaux sociaux. Mais la réalité, et surtout si votre community management est centralisé à l’interne, c’est que vous êtes probablement plusieurs à vous mettre les doigts dans le contenu publié sur vos plateformes.

Parce que ça peut facilement devenir un casse-tête lourd à porter et nul à administrer, je me suis dit que je vous dresserais un petit aide-mémoire des meilleures pratiques, astuces et trucs d’organisation pour simplifier votre gestion de réseaux sociaux, et pour vous retirer l’épine poche du pied de ne jamais savoir qui, quoi, comment, où pour démêler tout ça!

Go? go!

Ayez un seul et même document pour tout le monde

La PREMIÈRE (et unique, j’ai envie de dire) raison pour laquelle votre gestion de community managers deviendra chaotique, c’est si vous vous perdez dans des calendriers Excel envoyés par mail over and over, d’un côté et de l’autre. Je suis une pro-user de Google Drive surtout lorsque je suis sur des travaux d’équipe du genre. Y’a aussi Trello qui sert parfaitement bien pour partager en temps réel votre contenu à publier. Asana, Slack, Basecamp. Tout ça pour dire qu’une fois votre plateforme collaborative trouvée, ne vous perdez pas dans des envois récurrents et des tonnes de documents délégués ; vous risquez bien plus souvent de publier tout croche, ou de ne rien publier du tout. Vous décourager dans le processus peut être si facile.

Définissez vos rôles

Autant sur les différents comptes actifs qu’à l’intérieur de votre équipe. Habituellement, je conseille toujours d’y aller avec une seule et unique personne en charge de tout. Celle qui connaît le ton de l’entreprise, les dates importantes, les priorités. Celle qui relit et corrige, qui aiguille, qui dispatch et dirige la gestion. Après, vous pouvez avoir autant de gens que vous voulez sur ce que j’appelle affectueusement le comité de brainstorm de contenu, la gang avec qui vous cumulez les idées et avec qui vous vous assurez de trouver de quoi faire et publier en temps réel.

Trust no one (mais nonnnn, mais un peu quand même)

Un peu en lien avec le point ci-dessus, mais tout de même assez important pour avoir son propre sous-titre dans cet article. Je pense qu’il faut tout de même se rappeler qu’on travaille avec des humains et que donc, ça se peut, qu’il y ait des conflits. Je ne dis pas de ne faire confiance à personne, mais vous autant que moi avez entendu des histoires d’horreur de comptes qui ont dégénéré pour des raisons internes sur les réseaux sociaux, de pages volées ou spammées ou gérées en mode destroy. Gardez toujours un oeil sur vos équipes oui, mais ne soyez pas trop intrusifs non plus. Je m’explique : parce que oui, ça fait un peu avocat du diable. Mais c’est surtout parce que d’être objectif ne veut pas dire être négatif. Prenez pour acquis que vous travaillez tous en équipe avec les meilleures intentions du monde, mais assurez-vous toujours d’avoir un plan de match et de gestion de crise aussi impeccable à l’interne avec votre team qu’à l’externe ave vos abonnés.

Vous gérez un compte en commun avec quelques uns de vos collègues? Comment se passe le travail, comment déléguez-vous vos tâches?

Share Button