Ça faisait déjà très longtemps que j’avais envie de maximiser le nombre incroyable de livres que je peux acheter en une année. Je pensais aussi à dire « rentabiliser », avec une certaine retenue, parce que vous vous doutez bien que déjà de les lire tous m’en apprend pas mal sur le sujet principal… du moins, on l’espère très fort. Mais au-delà de ma propre compréhension, j’ai toujours été du genre à vouloir en jaser, partager ce que j’avais pu tirer de mes livres coups de coeur et surtout, donner l’envie aux gens qui me lisent de découvrir de petits trésors, à leur tour. Et eux, c’est vous.

Voici donc une brève introduction à cette nouvelle chronique! Ceci étant dit, passons aux choses sérieuses.

J’aurais pu lancer cette série d’articles avec plusieurs autres auteurs brillants, rien qu’à voir ma bibliothèque vous comprendriez que le choix a tout de même été assez difficile, mais l’envie d’y aller avec Seth Godin et Tribes s’est imposée d’elle-même.

D’abord parce que ça faisait quand même un petit moment que je n’avais pas dévoré un livre à ce point (3h de lecture et hop, terminé). Surtout parce que je suis une vraie groupie de tout ce que ce cerveau du marketing sur deux pattes peut avoir à dire en général. Déjà lectrice assidue du blogue de Seth, j’appréhendais le sujet de Tribes, un peu parce qu’il semblait proposer un tas de trucs pour diriger des gens avides de suivre un seul et même leader. À mon sens, c’est toujours plus intéressant de s’entourer d’amis et d’égaux plutôt que de moutons et ça, dans toutes les sphères de notre vie, mais j’ai tout de même choisi de lire la toute petite brique blanche, au cas où.

ET J’AI EU RAISON.

Pardonnez l’enthousiasme, mais en tant que travailleure autonome qui bosse seule la plupart du temps, à jaser avec des dizaines communautés sous des dizaines de noms différents, j’ai vu la lumière. Du genre de celle qu’on attend quand on se dit : « À force de parler à tous ces gens, vont-ils m’entendre? Vont-ils comprendre ce que j’ai à dire? Vont-ils revenir me voir et me parler, via leurs réseaux sociaux, à chaque jour? Vont-ils aimer ma marque, la partager, la faire connaître à d’autres? » plus qu’un petit guide pratique pour devenir le prochain boss des bécosses de votre bureau, il s’agit là d’une bible (je l’ai dit) pour n’importe quel entrepreneur (je l’ai DIT) qui souhaite valider son message et s’assurer de parler aux bonnes personnes, de la bonne façon.

Rédacteurs et gestionnaires de communauté, c’est à vous principalement que je parle. Comprenez-vous l’urgence de parler la même langue que votre public-cible? En utilisant le mot « urgence », je me suis dit que j’aurais plus d’impact… ça a marché?

Un passage qui m’a particulièrement marqué?

« Les leaders créent une culture autour de leur but et encouragent les autres à y adhérer. Les leaders sont curieux du monde qui les entoure et de tout ce qui concerne leurs passions. Les leaders utilisent leur charisme pour attirer et motiver leur tribu. Les leaders communiquent leur vision du futur. Les leaders se commettent à une vision précise et basent toutes leurs décisions dessus. Les leaders connectent avec leur tribu. Les leaders écoutent. »

Mon conseil : à ceux et celles qui cherchent leur voix, c’est pas là que ça se passe.

Bonne lecture!

Share Button