Si vous suivez Betti depuis un moment, vous devez souvent m’entendre jaser de Call-to-Action : une phrase, quelques mots ou encore mieux un mot seulement qui invite les gens sur vos réseaux sociaux, votre blogue ou votre site web à poser une action – que ce soit d’acheter, de s’inscrire, de répondre, de partager, etc.

Le CTA traditionnel s’applique aussi à tout marketing, imprimé, audio, name it, mais ici, on va vraiment jaser d’un CTA axé web et donc, de ma recette préférée pour le rendre irrésistible. Et réussir ainsi à attirer l’attention de vos abonnés à votre saveur!

Anatomie Call-to-Action

D’abord, p’tit topo d’où vous aurez besoin de glisser un Call-to-Action. Je vous conseille déjà d’en mettre un dans vos bios sur les réseaux sociaux et sur votre site web, dans votre signature de courriels, à la fin de vos articles de blogue, dans votre infolettre, dans vos articles de blogue de fond et un peu partout sur votre site web. Si vous offrez du contenu vidéo ou audio comme des formations ou des conférences, n’hésitez pas à ajouter un p’tit CTA à votre discours question d’inviter les gens à poser une action.

Besoin d’idées de Calls-to-Action à proposer? Ça pourrait être d’inviter les gens à télécharger votre opt-in, à s’abonner à votre infolettre, à vous contacter, à visiter votre site web, à acheter un nouveau produit, à cliquer sur tel lien pour découvrir vos meilleures astuces… Bref, un CTA devrait toujours mener vers un lien fixe où vos abonnés auront à poser une action qui aura un impact direct sur vous et sur votre entreprise.

Vous avez trouvé où et pour quoi? On entre donc dans le vif du sujet! Un Call-to-Action parfait devrait donc suivre la recette suivante :

1. Choisissez un verbe d’action, à l’infinitif ou à l’impératif – comme Inscrire/Inscrivez, Télécharger/Téléchargez, Cliquer/Cliquez.
2. Ajoutez un adverbe de temps – comme maintenant, ici, rapidement.
3. Si nécessaire, ajoutez une raison – comme pour sauver du temps, pour des effets rapides, pour gagner à la loterie (je ne conseille pas dans 90% d’ajouter une raison puisque la raison devrait se dégager du texte plus haut, MAIS, dans certains cas, ça peut ajouter du charme à votre CTA!)
4. Rendez le tout évident – que ce soit en changeant de police, en ajoutant des emojis partout autour, en inscrivant votre CTA dans un bouton d’une couleur flashy
5. Liez votre CTA à une page web fixe, avec un service d’analytics derrière pour suivre les répercussions – bit.ly, Google Analytics, les stats de Facebook, etc.

Ça vous semble plus clair? Partagez-moi vos meilleurs Calls-to-Action dans les commentaires!

Share Button