Parce qu’avouez que l’une des raisons qui vous empêchent de bloguer autant que vous le voulez, c’est le fait que ça prend DU TEMPS. Mais genre, pas juste quelques minutes accompagnées de votre café du matin. Une idée, un miracle, 800 mots, on passe à autre chose.

Si chaque article de blogue était aussi facile et simple à écrire que ce que vous vouliez, votre blogue déborderait de mots, vous feriez un vrai Seth Godin de vous avec tout ce que ça implique de bloguer chaque jour assidûment.

Pourtant, vous manquez vos deadlines, vous re-publiez des articles vieux d’un an sur vos réseaux sociaux, vous vous minez le moral à voir que votre blogue est resté silencieux pendant des siècles et des siècles. Pas de panique!

Parce qu’écrire des articles pour mes clients fait partie intégrante de mon day to day boulot, et qu’à force j’ai développé de petits trucs pour ne pas me perdre dans les pages blanches et les manques d’inspiration et/ou de temps, j’ai pensé vous lister de quoi faire pour vous aider à pallier sur votre soucis numero uno, celui que ça peut vite devenir lonnnnnnnnng d’écrire, quand ça pourrait tellement être plus simple et efficace. ENJOY!

Pas d’écran blanc

Le syndrome de la page blanche vous connaissez? C’est exactement ce dont je parle ici, au sens littéral du terme. Ne commencez JAMAIS un article en fixant votre écran blanc qui attend d’être rempli. Ayez une liste d’idées, un carnet rempli de titres à user, des pistes de sujets que vous voulez aborder, un thème en particulier dans votre industrie qui selon vous serait intéressant à aborder. Commencer de rien, c’est s’ajouter le travail de recherche en plus. Conditionnez votre cerveau à être toujours en mode idées, et partez de ces idées et de ces brouillons pour écrire.

En mode vidéo

Parfois, c’est simplement le médium qui ne fonctionne pas correctement. Peut-être que de base, bloguer pour vous signifiait écrire et seulement écrire. Peut-être qu’avec le temps vous vous êtes mis à la vidéo pour le boulot, à l’audio peut-être. N’hésitez pas à changer de plateforme pour partager vos idées si vous réalisez que même après avoir lu cet article, bloguer est toujours aussi long et laborieux. Il n’y a rien de mal à changer la formule et à passer par un autre canal pour parler à vos lecteurs. En mieux, vous vous démarquerez encore plus des autres blogues du domaine!

L’aide des lecteurs

Demander l’avis de vos lecteurs devrait être quelque chose que vous faites à chaque mois, au moins, si ce n’est pas à chaque semaine. Les questionner sur ce qu’ils aiment, interagir avec eux, et encore mieux, lire entre les lignes dans les commentaires, dans les interactions qu’ils laissent sous vos articles, ou même un peu partout sur vos réseaux sociaux, et même dans votre entreprise en général. Être à l’écoute vous donnera d’excellentes pistes de sujets encore classés zone grise, ou de questions qui méritent d’être un peu plus et un peu mieux expliquées.

Poser une question au lieu de donner une réponse

Parlant de question, c’est souvent le truc que je mets moi-même de l’avant pour casser le syndrome poche de l’imposteur quand il vient se pointer le bout du nez. Plutôt que d’écrire un article qui expose des faits et qui est très dur à lire si on ne se trouve pas en position de turbo ultime confiance en ses capacités, parfois, on finit par tourner en rond et surtout ne pas assez assumer son point pour qu’il ait de la valeur. Écrire un article de blogue pendant 5 heures pour en douter le double après? Nope. Du coup, je vous propose de changer la donne, et d’y aller en questionnant vos gens, en apportant deux points, deux côtés de la médaille, deux options auxquelles réfléchir, et amener votre lecteur à se poser la question, et à répondre lui-même selon ce qui lui semble juste.

On copie, et on recommence

On ne réinvente pas la roue – il y a déjà tellement de contenu en ligne, de BON contenu, solide, et une grande partie de ce contenu-là peut facilement venir de vous si vous connaissez et aimez assez votre sujet pour le faire vivre à travers vos mots et le rendre intéressant pour vos abonnés. Regardez les articles les plus populaires sur votre blogue, regardez les commentaires qui s’alignent vers encore et toujours le même sujet, jouez dans vos statistiques, fouillez dans vos archives, permettez-vous un petit aller (et retour) dans vos chiffres pour voir ce qui, sans le moindre effort ou même avec un peu de push, a bien performé. Et copier la formule, copier le comment c’est présenté, copier le sujet même, en l’apportant sous un autre angle. Encore plus facile à faire : reprenez un article hyper populaire, et mettez-le à jour en ajoutant de nouvelles références et de nouveaux points pour préciser à la question.

On passe d’une poignée d’heures à écrire à la moitié complètement? Let’s go, you can do this!

Share Button