J’aime ça, parler de mes mauvais coups (ahahah). En même temps, je me dis que c’est la meilleure façon qui soit de partager un peu de concret pour ceux et celles qui se lancent à leur compte, ou qui y pensent fort, fort, fort.

Alors, pour pallier aux nombreux articles où on vante ce qu’il FAUT FAIRE pour lancer et garder une carrière de feu, je vous offre ici ce qu’il NE FAUT PAS faire, coûte que coûte. Enjoy!

FAIL #1 : ne pas poser assez de questions, ou en poser trop

Dans la logique de choses, l’une ou l’autre des options n’est pas mieux. En vrai, ce n’est pas parce qu’on tourne le prochain projet 55 fois dans sa tête que le résultat en sera meilleur. À un moment, il faut arrêter de se questionner, et y aller juste avec les bases. Même chose, ne faites pas l’erreur (comme moi!) de ne pas vous poser de questions et d’y aller aux feels. Restez-en aux bases : est-ce que ce projet va vous amener près d’un/de plusieurs objectif(s)? Est-ce que ce projet vous motive? Est-ce que vous allez apprendre à travers?

FAIL #2 : avoir peur de dépenser

Que ce soit pour rendre votre bureau efficace, pour vous former, pour développer un côté de votre entreprise ou pour engager et déléguer à d’autres ressources : n’ayez pas peur de mettre de l’argent dans votre entreprise! J’ai tellement garder mes sous précieusement les premières années en pensant que « je n’en avais pas besoin » et la vérité restait que oui, pour avancer, pour rester motivée et pour grandir, il faut investir!

FAIL #3 : vouloir tout faire

GUILTY. C’est tellement simple de se mettre le nez partout, et économique aussi 😉 Mais en bout de ligne, l’expression le dit : jack of all trades, master of none. Ne diluez pas votre talent, votre temps et votre motivation dans 40 000 choses qui ne vous passionnent pas. Je sais, je sais, il y a de ces tâches qu’on doit absolument faire et qui ne nous emballent pas, mais regardez quand même dans votre horaire ce que vous pourriez déléguer et qui vous ferait gagner gros en bout de ligne. Sur le moral, et sur la productivité.

FAIL #4 : prendre une décision en rencontre/par téléphone

Je pense que ce conseil est celui que je vous encourage le plus à appliquer dès aujourd’hui. Attendez TOUJOURS d’être revenu(e) au bureau, d’avoir relu vos notes et d’avoir répondu aux 3 questions posées plus haut avant de donner votre réponse. Pour quoi que ce soit. C’est clair? Trop souvent il m’est arrivé de m’emballer et de dire oui avant de réaliser que non, c’était infaisable. Voilà. 🙂

FAIL #5 : en donner trop/pas assez

Ne soyez pas égoïste. Ne gardez pas TOUT secret, enfermé à clé, impossible à accéder. Ne soyez pas de ceux et de celles qui pètent une crise lorsqu’un collègue demande les tarifs, ou lorsqu’on vous parle d’un client avec qui vous travaillez. Mais inversement, sachez poser vos limites. Il y a une différence entre aider son prochain et le pousser dans la bonne direction & offrir du coaching gratuit pendant 3 jours intensifs à répondre aux questions intrusives. Trouvez votre équilibre là-dedans, mais n’oubliez pas qu’en bout de ligne, on est tous là pour les mêmes raisons.

Quels fails avez-vous vécus vous-même, dans votre propre entreprise? 

Share Button